Définition de Chiites Rawafidhs

Publié le par Abu Mohamed

 

Définition de Chiite

L'Ethymologie du Terme Chiite est revelateur :

En Effet, il signifie : ''Le Sectarisme'' ou ''le Parti pris''. Ainsi l'appelation meme de cette tendance temoigne de leur propre sectarisme, car le terme Chiite est né de circanstance d'une situation bien precise, celle du differend nee entre 'Ali Radhi Allahu 'Anhu et Mou'awiya Radhi Allahu 'anhu. Logiquement cette appelation aurait du cesser a la fin de ce conflit mais certains des partisants de 'Ali Radhi Allahu 'Anhu ont exagéré l'affliation jusqu'au Sectarisme !

Définition de Rawafidh

Rawafidh du verbe « Rafada » qui signifie refuser, renier, désavouer.

Pourquoi nous les appelons les Rawafidhs ?

 

Une des causes d’appelation des Chiites par « Al-Rafida », selon Al-Mirza Taqi, remonte à l’Epoque de Zayd Ibn ‘Ali, un membre d’Ahl al-Bayt qui avait reproché aux chiites d’insulter Abu Bakr et ‘Umar (Radhi Allahu ‘Anhum).

Ils lui demandèrent : « Que penses-tu d’eux ? »

Il lui Répondit : « Je ne dis d’eux que du bien. »

Ils lui dirent : « Alors, tu ne fais plus partie des nôtres. » Et ils l’abondonnrent et le renièrent.

Zayd Ibn ‘Ali dit : « Ils nous ont reniés, aujourd’hui. »

Depuis ce jour, ils furent appelés « Al-Rafida ». Et l’Imam Zayd utilisait cette appelation pour désigner ceux qui exagéraient dans cette doctrine chiite et se permerttaient d’insulter les compagnons. [« Nasikh Al-Tawarikh » d’Al-Mirza Taqi. Tome 3, page 590]

D’après un grand théologien Chiite appelé Al-Nubakhti, la première personne impliquée dans le dénigrement des compagnons (Radhi Allahu ‘Anhum) et à avoir mis en vigueur cette pratique était un Juif du nom de ‘Abd Allah Ibn Saba, qui était prétendu appartenir à l’Islam.

Al-Nubakhti a montré clairement que ce Juif était celui qui avait commencé à insulter les Compagnons (Radhi Allahu ‘Anhum) et tout particulièrement, Abu Bakr, ‘Omar et ‘Othman (Radhi Allahu ‘Anhum).

Al-Nubakhti a dit :

« ‘Abd Allah Ibn Saba est  parmi ceux qui ont ouvertement dénigré Abu Bakr, ‘Umar et ‘Othman et els compagnons et les renier en disant que ‘Ali (Radhi Allahu ‘Anh) lui avait ordonné de le faire. ‘Ali convoqua alors l’homme qui avoua son acte. Par conséquent, ‘Ali donna l’odre de l’exécuter. Mais les gens crièrent : Ô Commandeur des Croyants ! Exécuterais-tu un homme qui invite les gens à vous aimer… »

Al-Nubakhti ajouta :

« ‘Abd Allah Ibn Saba disait quand il était Juif que Yusha Ibn Nun était désigné par Moïse comme succéseur. Lorsqu’il se convertit, il commença à parler de la désignation de ‘Ali comme successeur au Prophète (‘Aleyhi salat wa salam)… Et il était le premier à avoir déclaré la succesion de ‘Ali comme Obligation… C’est la raison pour laquelle, tous ceux qui divergent avec les Chiites attribuent le « Rafd » au Judaïsme. » [« Firaq Al-Shi’a » d’ Al-Nubakhti, page  44-45]

Une fois, ‘Abd Allah Ibn Saba vint à ‘Ali (Radhi Allahu ‘anh) pour le monter contre Abu Bakr et ‘Omar (Radhi Allahu ‘Anhum). Mais ‘Ali le repoussa en disant : « N’avez-vous que cela à faire ?». [« Al-Gharat » d’Al-Thaqafi. Tome 1, page 203]

Les Chiites n’en tireraient-ils pas une leçon de par la position de ‘Ali (Radhi Allahu ‘anh) vis-à-vis de ‘Abd Allah Ibn Saba, surtout lorsqu’il voulut le faire exécuter comme il n’arrêtait pas d’insulter les compagnons du Prophète (‘Aleyhi salat wa salam) ?

De quel côté peut-on mette les chiites d’aujourd’hui ?

Est-ce du côté de ‘Ali (Radhi Allahu ‘anh) qui voulait exécuter quiconque détestait Abu Bakr, ‘Omar et ‘Othman (Radhi Allahu ‘anhum) ou du côté de Abd Allah Ibn Saba qui ontroduisit la pratique du dénigrement contre tous les compagnons (Radhi Allahu ‘Anhum) et les épouses du Prophète (‘Aleyhi salat wa salam). 

- MISE EN GARDE CONTRE LES CHIITES RAWAFIDHS -

 


 

Commenter cet article

Point de vue chiite 27/06/2015 02:45

Point de vue chiiteModifier
Ce derniers temps, certains chercheurs musulmans ont mis en doute l'existence d'Ibn Saba'. Taha Hussein (sunnite), un écrivain d'origine égyptienne, a dit que le peu de sources dont on dispose montrant qu'Ibn Saba' étant présent à la bataille de Siffin prouvent qu'il s'agit d'une personne fictive[11]. Il suggère que histoire fut "fabriquée" par les « ennemis des chiites » et même que l'insertion d'un « élément juif » tendrait à discréditer encore un peu plus les chiites[11].

Nibras Kazimi, chercheur à l’Hudson Institute, a décrit l'histoire d'Ibn Saba' comme une « propagande sunnite » visant à créer des dissensions au sein même du chiisme[12] et cite le travail d'un autre érudit, Yitzhak Nakash, pour appuyer sa thèse.

En revanche, certains érudits chiites ont évoqué Abdullah ibn Saba dans leurs ouvrages. Parmi eux, Abu Muhammad al-Hassan ibn Moussa al-Nubakhti[13], Abu `Amr ibn Abdil `Aziz al-Kash-shi[14], Al-Hassan ibn `Ali al-Hilly[15], Al-Abadi Astra[16], As-Sadouq (en)[17], et Al-Nawbakhty (en)[18]. Ils affirment que Abdullah ibn Saba était de confession juive, puis converti à l'islam. Ils pensent que lors de sa conversion, Ibn Saba' se soit auto proclamé prophète et que `Alî était en fait Allah. `Alî aurait craint certaines récriminations à cause des croyances d'Ibn Saba et l'aurait enjoint à se rétracter. Lorsque Ibn Saba' refusa, `Ali pris les mesures nécessaires afin qu'il soit exilé ou exécuté[19], selon les avis. Étant donné que l'interprétation varie en fonction de chaque théologien, l'histoire exacte demeure inconnue mais certains récits d'origine juive semblent aller dans le sens de cette interprétation[20],[21],[22].

Le savant chiite Al-Bahrani dans son ouvrage "Al-Hadaaq Al-Nadhira" décrit ibn Saba comme étant un maudit que l'émir des croyants 'Ali a brûlé pour ses hérésies.

Donc même si certains érudits chiites reconnaissent l’existence d'Ibn Saba, il est peur eux un hérétique.

La plupart des savants chiites croient que toute l'histoire fut fabriquée et qu'elle est le fruit de l'imagination malveillante de Sayf Ibn Omar al-Tamimi, qui aurait fondé ces histoires sur des sources primaires disponibles à son époque, la plupart des savants sunnites affirment la même chose.

sous-commandant 29/05/2015 21:54

Hypocrites et menteurs que vous ête. Chiite signifie partisan. et non pas parti pris ou sectarism. vous rendrez compte devant Dieu de vos tromperies

Abdelali Mimoun Nouvel Imam de France 05/09/2016 19:01

Qui est menteur et hypocrite ? Tout le monde peut verifier en 1 clic LA SUPERCHERIE Le net foisonnent de vidéos des ayatollas chiites pris en flagrant delit de mensonges. Déstabilisés et ne sachant que repondre quand ils sont mis face à leurs propres contradictions. CHIITE ne veut pas dire partisan, ignard de "sous-commandant" d'Ibliss, Voyez la definition dans le dico ou Wiki, cela signifie " RUPTURE DANS L'OBEISSANCE D'UNE RELIGION" , cela s'aplliquait dejà dans le christianisme. Lecteurs, lectrices visionnez ces milliers de vidéos de preches d' Ayatollas pseudo-imam , qui refutent les versets Coraniques, qui se frappent au sang durant leurs prêchent, qui subitement HERETIQUEMENT se jettent sur leurs auditeurs en les frappants, se cramponnent a un ventilo de plafond en imitant un singe, ou se mettent a ordonner a leurs fideles de se mettre a 4 pattes et d'aboyer , C'EST HALLUCINANT !!! Quand leur supercherie est demasqué ils appellent au mensonge , N'oubliez pas L'ARTICLE ci-dessus SONT LES AVEUX MEMES D'UN IMMINENT SAVANT CHiiTE

abou mohamed 10/02/2006 13:09

qd je dit après lui biensur juste après sa mort .
 

Sous-commandant 06/09/2016 09:15

Crétin de pseudo imam de france wahabito-takfiri. Apprend, analyse, dissèque et surtout PENSE par roi même. Tu appartiens a un gtoupe de criminels takfiri assassins et égorgeurs. Tu ne trompes que les gens de ton espèce. Cesse de faire des généralités. Imbecile

abou mohamed 10/02/2006 13:07

salamou alaykoum
Le prophète n'a jamais dit que 3ali radialahou 3anhou qu'il allait devenir kalif après lui
si il la dit amener dalil svp.
 
 

youssef 10/02/2006 12:37

salam allah alikom...j ai une seul question et j aime savoir votre repondr   !!! mais la question qui se pose serai de savoir ,pk Ali (raa) malgré le fait ke celui ci devai accédé au califat après la mort du prophète (saw) n a pas voulu revendiké se droi, serai ce pour unifier les musulman entre eu? Tout en sachant k il y a eu des tnsion entre les 2prmeier clifat et la fille du prophète (sws), alors serai ce indispensable de dire (raa)? a ceu ki on fai du mal a la famile du prophète? je te pose la kestion , merci de bien vouloir me répondre , wasalamo'laykom !

Abdelali Mimoun Nouvel Imam de France 05/09/2016 19:20

YOUSSEF , IL faut verifier vos sources et ne pas tomber dans le piege de l'ignorance, en partie dûe aux FAUX hadiths inventés par les CHIITES pour et etablir leur Grande Perse, comme les sionistes et leur grand israel. Sachez que ALI (rAh) a rejeté ses hérétiques fous quand ils ont pretendu qu'il aurait dù etre prophète à la place du PROPHETE(sws), lorsqu'ils sont allé jusqu'à affirmer qu'IL (rAh) était Dieu , IL les a combattu ! MOHAMED (sws) a dit : "Mes compagnons sont pour MOI , ce que les Apotres étaient pour Jésus, celui qui les dénigre n'est pas de ma communauté, son refuge sera l'enfer" IL n'y a jamais eu de tension entre les 2 premiers Clifes (rAh) , en revanche les éloges et la modestie que l'UN avait pour l'AUTRE est une source UNANIME. Pour repondre à votre question , ceux qui font du mal à la Famille (rAh) du PROPHETE (sws) sont bel et bien ceux qui LUI (sws) désobéissent, se flagèlent, et adorent des créatures à la place du CREATEUR