L'ignorance n'est pas une excuse pour l'annulation du Tawhid

Publié le

 

 L'ignorance n'est pas une excuse pour l'annulation du tawhid

 

Ahmed Tarik

Qui travaille pour rendre claire et élever la parole d’Allah Pour que la parole d'Allah soit la plus Haute  

dédié aux Mouwahideen ceux qui oeuvrent pour élever la parol d'Allah , ou qu'ils soient sur la terre d'Allah

 

 

Louange à Allah l’Unique dans sa Majesté et dans sa Perfection, et prières et saluts sur le Prophète Mohamed.

Allah, à travers le prophète Mohamed a réprimé les gens ambigus et égarés et a envoyé le prophète Mohamed comme miséricorde pour l’univers, comme avertisseur des mauvaises conséquences et comme guide des bonnes conséquences.

 

Le Loué et Le Glorifié a dit dans son livre clairvoyant :

« Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes: ‹Ne suis-Je pas votre Seigneur?› Ils répondirent: ‹Mais si, nous en témoignons...› - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection: ‹Vraiment, nous n'y avons pas fait attention›,

ou que vous auriez dit (tout simplement): ‹Nos ancêtres autrefois donnaient des associés à Allah, et nous sommes leurs descendants, après eux. Vas-Tu nous détruire pour ce qu'ont fait les imposteurs?›.

 

Et c'est ainsi que Nous expliquons intelligemment les signes. Peut- être reviendront-ils! » [ Sourate 7 verset 172 – 174 ]

 

Les êtres humains ont fait un pacte clair et bien détaillé avec le Seigneur de l’univers qui consistait à l’adorer, à ne pas Lui donner d’associé et de ne point faire d’anthropomorphisme.

La descendance d’Ibliss, le maudit, les a égaré de leur religion sauf des croyants, serviteurs d’Allah : ceux qui s’accroche à la corde d’Allah.

Qu’Allah fasse que nous soyons et que tu sois parmi eux.

Amine.

Premier chapitre

 

L'annulation du Tawhid avant et après le Message

 

 

Certes dans la religion d’Allah, les gens sont divisés en deux partis : croyant et mécréant. Et il n’y a que deux religion (l’Islam et le Kouffr) et non pas trois : celui qui sort de la première, tombe forcément dans la deuxième et vise versa.

Allah a dit :   

 

« C'est Lui qui vous a créés. Parmi vous [il y a] mécréant et croyant ... » [Sourate 64 verset 2]  

 

Et Il dit aussi :  

 

« Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants. » [Sourate 3 verset 85]  

 

Il est cité dans les bases clairvoyantes du Coran et de la Sounna, que l’Islam est l’adoration d’Allah l’Unique et la religion du Kouffr est l’annulation du tawheed de n’importe qu’elle manière.  

 

La personne qui pratique le tawheed est clairement musulmane tandis que celui qui annule le tawheed en commettant du shirk, on a la certitude que cette personne n’est pas musulmane, qu’elle est sur le chemin opposé à l’Islam c’est à dire qu’elle est dans la mécréance, et elle associe quelqu’un à Allah le Tout Puissant.  

 

Ceci est une preuve de base, nul ne peut la nier sauf celui qui refuse l’évidence car le musulman est monothéiste et celui qui n’est pas musulman est forcément mécréant qu’il soit savant ou obstiné, égaré ou imitateur ou encore suiveur. Cette règle est valable aussi bien avant que après le message et aussi bien pour celui qui a reçu le message ou qu’il n’a rien reçu. Tel est le jugement général qui se base sur les apparences et avec laquelle on distingue le rapport des gens avec cette religion (l’Islam). Mais dire que telle ou telle  personne sera châtié à cause de son kouffr ou pardonné à cause de son ignorance ( le jour du jugement dernier ) ceci est une autre question, qui sera traité ultérieurement bi idni lahi.

Premiere preuve :

Allah  a dit :

« Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas. » [Sourate 9 verset 6]

 

On voit clairement que Allah a traité ces gens d’associateurs malgré leurs ignorances et malgré qu’ils n’ont pas entendu la parole d’Allah.

Ceci est une preuve claire que nul ne peut rejeter et cette preuve est évidente pour dire que toute personne qui a commis du shirk est mécréante, ignorante ou pas, obstiné ou pas, imitateur ou pas.

Et de cela, on connaît le kouffr et la mécréance des peuples des prophètes et des messagers avant leur messages et la mécréance de celui qui dit qu’Allah, pureté à Lui, est le troisième de trois, la mécréance de celui qui dit que Ozaïr est le fils d’Allah, la mécréance de ceux qui se prennent pour les enfants d’Allah ou Ses bien aimés, la mécréance de ceux qui ont dit que la Main d’Allah est attaché, la mécréance de ceux qui ont dit que Allah est pauvre et eux riche, la mécréance de celui qui voue une adoration à autre qu’Allah et la mécréance de celui qui légifère une autre législation que celle d’Allah

 

 

Deuxième preuve :

Allah  a dit :

« Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes: ‹Ne suis-Je pas votre Seigneur?› Ils répondirent: ‹Mais si, nous en témoignons...› - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection: ‹Vraiment, nous n'y avons pas fait attention›,

ou que vous auriez dit (tout simplement): ‹Nos ancêtres autrefois donnaient des associés à Allah, et nous sommes leurs descendants, après eux. Vas-Tu nous détruire pour ce qu'ont fait les imposteurs?›. Et c'est ainsi que Nous expliquons intelligemment les signes. Peut- être reviendront-ils! » [Sourate 7 verset 172 – 174]

 

Ce verset est parmi les grandes preuves du Saint Coran car elle a bien précisé et détaillé la preuve par le témoignage et la prise du pacte sur le tawheed. Puis elle a détaillé la rupture du pacte soit par l’ignorance soit par l’imitation : « afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection: ‹Vraiment, nous n'y avons pas fait attention›, ou que vous auriez dit (tout simplement): ‹Nos ancêtres autrefois donnaient des associés à Allah, et nous sommes leurs descendants, après eux. Vas-Tu nous détruire pour ce qu'ont fait les imposteurs?›. »

 

Ce verset a prouvé que la descendance d’Adam n’a aucune excuse du fait qu’elle a témoigné et de ce fait on doit savoir que la descendance d’Adam est sur cette religion de nature. Et s’ils vont changé cela ou abrogé cela, alors on est certain de leur mécréance sans vérifier s’ils sont ignorant, imitateur, obstiné etc … Et on trouve la même explication dans la parole du prophète Mohamed  car il était chargé de clarifier cela. Allah a dit : « … Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils réfléchissent. » [ Sourate 16 verset 44 ]

 

Le prophète a dit :

« Tout enfant qui naît, naît dans la saine nature, ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien, païen, comme l’animal engendre un animal parfait, y voyez vous une coupure quelconque d’un de ses organes ? » Rapporté par Boukhari et Mouslim

On voit ici que le jugement est applicable sur eux qu’ils soient imitateurs ou ignorants « comme l’animal engendre un animal parfait, y voyez vous une coupure quelconque d’un de ses organes ? ». Certainement, la mécréance de la plupart ou de la quasi-totalité des juifs, chrétiens ou païens est une mécréance d’ignorance ou d’imitation et le jugement légal en Islam n’a pas pris cela en considération. Bien au contraire, Il les a traité de mécréant et dans le cas contraire ils seraient des musulmans et ceci sera complètement absurde. Le prophète   a dit : « Allah ì a dit : J'ai créé mes serviteurs sur la saine nature puis les diables les détournent ( ijtalathoun* ) de leur religionet les inspire de rendre le licite illicite … » Rapporté par Mouslim.

Celui qui sort du tawheed en commettant du shirk est aussi sorti de la religion véridique vers la mécréance et l’association, savant ou ignorant, obstiné ou pas, imitateur ou pas. Le prophète a dit : « On demande à une personne de l’enfer le jour du jugement dernier : « Est-ce que, si tu posséderais tous ce qui est sur la terre, tu l’échangerais pour être sauvé ? », il répondit : « Oui », puis Allah Lui dira : « Je voulais de toi moins que ça, j’ai pris sur toi un pacte lorsque tu étais dans les reins d’Adam pour que tu ne me donnes aucun associé mais tu as refusé et tu as commis l’association » » Rapporté par Mouslim.

 

Je veux dire : si un savant juste cherche partout dans l’Islam une preuve plus claire que celle là, il n’en trouvera pas et on ne va pas accepter qu’une personne contredise ce hadith par des paroles dérisoires.

 

Les savants qui ont interprétés ces versets ( sourate 7 verset 172-174 ) dans ce sens sont Ibn Abbass, Obaï Ibn Karb, Ibn Kathir, El Moraïbi, El Qortobi, Ibn Jarir Tabari, Elbaydawi, Ibn Qayyim et l’auteur du tafsir El Manan.

 

Et celui qui diverge avec nous su ce point là, ne peux point répondre sur cette preuve et dans le pire des cas il va dire que ce verset n’est pas clair. D’autres disent en s’appuyant sur une longue parole de Ibn Qayyim que Allah ne va pas châtier sauf après que le message leur est parvenu. Ainsi ils dévient sur le point de divergence et utilise pas la parole du savant. Le châtiment n’est pas le sujet mais le point de divergence est sur le fait de savoir si on peut les traiter de mécréants et est ce qu’ils ont annulé le tawheed. La question, Allah va leur pardonner le jour du jugement ( si cela est possible ! ), reste une particularité à Allah qui n’a pas de rapport avec le jugement de ce bas monde. Tu dois faire très attention à ça parce que c’est un grand problème chez ceux qui diverge avec nous sur ce point. On va expliquer la parole d’Ibn Qayyim et d’autres dans une autre étude in cha allah.

Certains de ceux qui divergent avec nous ont prétendu que le témoignage à deux sens :

 

 

 

 

Témoignage orale  :

Par exemple, Allah a dit : « … Faites-en témoigner par deux témoins d'entre vos hommes … » et «  … Mais prenez des témoins lorsque vous faites une transaction entre vous … » [ Sourate 2 verset 282 ]

 

Témoignage par l’apparence :

Par exemple, Allah a dit : « Il n'appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d'Allah, vu qu'ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les oeuvres sont vaines; et dans le Feu ils demeureront éternellement. » [ Sourate 9 verset 17 ]

 

Alors ils ont dit que le témoignage de la sourate elaraf ( 7 ) est un témoignage par l’apparence et non pas par la parole. Ainsi, je dis : celui qui a parlé ainsi, a effectué une grande erreur dans la religion parce qu’il a démenti les paroles claires d’Allah ( 7-172 : « …Ils répondirent: ‹Mais si, nous en témoignons... » ). Je suis complètement étonné par cette audace : Allah dit « …Ils répondirent: ‹Mais si, nous en témoignons... » et ils disent : Non ils n’ont pas dit !

 

Et à ceux là, je leur dis de se repentir à Allah

 

On va rencontrer au cours de ce livre, beaucoup d’odace de la sorte qui donne la chair de poule à ceux qui craignent Allah car ce qu’ils attribuent à l’Islam et aux savants de l’Islam n’est en fait que leurs passions.

Troisième Preuve :

Allah dit :

« Ô vous qui avez cru! N'élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos oeuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte. » [Sourate 49 verset 2]

 

On voit clairement dans ce verset que l’on peux tombé dans le shirk sans s’en rendre compte. Et ceci est une preuve évidente que personne ne peut réfuter sauf l’obstiné.

Il y en a qui prétende que élever la voix sur le prophète n’est pas de l’associationnisme car le verset est descendu sur les deux compagnons Abou Bakr et Omar, radi Allah ranhoum. Leur argument ne vaut rien car le verset dit « … sinon vos oeuvres deviendraient vaines … ».

La preuve que l’ignorance n’est pas une excuse est la parole d’Allah : « sans que vous vous en rendiez compte. »

 

Commenter cet article